Emploi dans TPE/PME, les propositions de la CGPME

Prendre en compte la réalité des TPE/PME pour créer de l’emploi : les propositions de la CGPME

 

La situation de l’emploi est chaque jour plus préoccupante. Le ralentissement de l’activité économique et le manque de visibilité du carnet de commandes des TPE/PME explique pour partie cette situation. Pour partie seulement.
Une part de plus en plus importante de la création de richesses est consacrée au financement de la protection sociale assise, de manière quasi exclusive, sur les revenus du travail. Certes dans le cadre du Pacte de Responsabilité, des allégements de charges et le CICE, ont été instaurés mais cela ne saurait durablement suffire. On n’échappera pas à un réel débat sur l’élargissement de l’assiette du financement de la protection sociale dont le périmètre devra, tôt ou tard, être reconfiguré.
Le poids du secteur public est également un véritable sujet lorsque l’on sait qu’en 2013, contre vents et marées, l’emploi public a augmenté de 1,5%. Cette situation pèse sur la compétitivité des entreprises mais également sur la consommation des ménages qui étouffent sous le poids des prélèvements obligatoires. De plus, les chefs d’entreprise nourrissent un sentiment d’injustice par rapport aux efforts qui leur sont demandés -la suppression du jour de carence dans le secteur public reste dans les mémoires- mais également par rapport au traitement différencié de la fonction publique qui échappe, et le « compte individuel de prévention de la pénibilité » en est un exemple, à bon nombre de règles réservées au seul secteur marchand.
De même, il est indéniable que la complexité sans cesse grandissante des contraintes tant administratives que normatives, et le véritable maquis qu’est devenu le droit social découragent les chefs d’entreprise aujourd’hui en insécurité juridique permanente face à des règles en constante évolution. Difficile dans ces conditions de s’étonner que l’investissement patine malgré le frémissement de la croissance. Le risque est donc bien réel de voir la France repartir sur le chemin de la croissance sans que cela ne se traduise par des créations d’emplois.
C’est pourquoi il est urgent de réagir en prenant des mesures adaptées aux TPE/PME qui rappelons-le sont les seuls créatrices d’emplois nets ces 10 dernières années, ce qui n’est pas très étonnant lorsque l’on sait que, proportionnellement, il faut 7 fois moins de chiffre d’affaires dans une TPE que dans une grande entreprise pour créer un emploi. Or trop souvent le sentiment qui domine est celui de lois calibrées en fonction des grandes entreprises dont nous pouvons légitimement être fiers, sans prendre en compte la réalité des TPE/PME.

Découvrez les propositions de la CGPME pour favoriser la création d’emploi

Vous aimerez aussi

article-image
Action syndicale , Actualité

Ils ont dit….

La voix des entrepreneurs!

Des interventions de membres de la CGPME dans les médias

 

Mikaël SALA, administrateur de la CGPME 95, participait le 11 février à l’émission de BFM BUSINESS consacrée à…